On recommence tous les 3 ans ?

J’ai quelque fois un peu l’impression de tourner en rond dernièrement. Je ne peins pas beaucoup et même si la peinture est un éternel recommencement, comme beaucoup de choses, j’aimerais un peu plus innover. Trouver la nouvelle veine, quoi.

Et me voici avec un nouveau tableau que j’ai l’impression d’avoir déjà fait et même refait. Les mêmes formes qui s’enroulent. Les mêmes couleurs. 2006, 2009, 2012. Des intervalles de trois ans à chaque fois et un peu toujours le même résultat au final (pas de commentaires sur les photos des tableaux, c’est une 2ème constante, en 6 ans je n’ai pas progressé là non plus, toujours trop pressée de faire une photo avant d’avoir supprimé les embus…)

                            

Certes il y a de subtiles évolutions, un peu plus de profondeur dans les rouges, des contrastes mieux maîtrisés, la force apportée par le bleu turquoise, mais j’ai quand même un peu l’impression de refaire toujours la même chose.

Je sais, quand je peins spontanément, j’exprime mes émotions, tout ça vient de l’intérieur, il faut que je laisse faire, il y a des caps à passer, tralala, mais quand même !

 

Qu’en pensez-vous ?

 

PS : pour retrouver tous mes tableaux sur un site bien classé, sans avoir à chercher dans le fouillis du blog, c’est ici.

 

 

8 commentaires pour On recommence tous les 3 ans ?

  • Cette réflexion est tout à fait légitime ; c’est difficile de passer les caps en effet, mais tu as trouvé un chemin intérieur qui laisse passer beaucoup d’émotion ;je sais… c’est compliqué… Je cherche moi aussi depuis longtemps ! mais j’en suis toujours à des réalisations très figuratives; malgré ma passion pour le bleu tes rouges me parlent bien ; allez à tes pinceaux !!

  • Des musiciens ont toujours joué le « même » blues, pourtant c’est toujours aussi poignant.

  • Peut-être as-tu besoin de passer par des cycles, d’où cette apparente répétition qui n’en est pas une.
    Au pire, expose-les ensemble et compose une trilogie de rouge, même si leurs dates de naissances ne sont pas identiques 😉

  • c’est beau, j’aime bien toutes ces teintes de rouges entremêlées.

  • C’est peut-être comme sa personnalité. On évolue mais en même temps on reste au fond la même personne. Pour moi ce sont quand même trois tableaux différents.

  • Ben en général (mon interprétation) le rouge, c’est explosif, violent, en plus avec le mini super-contraste avec les tons froid…ouie, ouie, ouie.

    C’est tout sauf calme, il ne faut pas s’énerver comme ça, c’est mieux d’aller un peu respirer dans ces cas là, non?

  • J’y vois le grand bi, l’ancêtre de mon vélo :-)!Ce qui ne change pas, c’est la couleur dominante rouge que tu affectionnes particulièrement. Mais les formes, les lignes varient et donnent un rythme différent à chacun de tes tableaux. Contrairement à toi,je réalise rarement le même genre de tableau 2 fois en suivant; c’est plus fort que moi, j’ai toujours envie de changement …et c’est un inconvénient quand on veut exposer. Mais nous devons , avant tout, suivre notre instinct et nous faire plaisir.
    amicalement

Répondre à Hélène Annuler la réponse

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.