Je l’avais oublié celui-là…

Y’a pas que la citrouille dans mon panthéon des légumes vraiment pas bons, y’a aussi le radis noir. Je l’avais d’ailleurs oublié celui-là. C’est très bon pour le foie et la vésicule, le radis noir, et comme tout médoc* efficace, côté goût c’est vraiment pas ça (je dirais bien « beurk, beurk, beurk », mais ce serait me répéter).

Et bingo, qu’y avait-il dans mon panier de légumes cette semaine ?

 

 

Ah, ben zut ! Pas de radis noir, alors que je croyais qu’il y en aurait dans ma tournée. Je ne vous pas refais toute l’histoire : j’étais allée sur Internet pour chercher une recette avec du radis noir cuit, en espérant trouver de quoi masquer le piquant du truc. J’en avais repéré plusieurs. Comme pour le Jack be little, j’avais choisi d’en réaliser deux (une terrine de thon, radis noir et betteraves et un gratin de radis noir, pomme de terre et gouda), histoire de refaire une expérience « scien-ti-fique ».

Et patatras, tout ça pour rien, puisque j’ai du radis « red meat »… (les petits trucs blancs et verts qui ressemblent à des navets sur la photo).

Quoique. Le premier site que je trouve dit que le radis read meat a un « goût de radis noir très agréable, doux et sucré ». Même s’il est doux et sucré, qu’ailleurs on lit aussi qu’il a une « saveur de radis et de pastèque mêlé », je crois que je vais quand même essayer le gratin (mais je vais d’abord y goûter cru à la croque au sel, ou alors peut-être en salade avec les poires, je vous dirai).

Il va aussi falloir que je trouve une recette pour les courges patidou, elles non plus pas prévues puisque j’attendais des épinards ou des blettes (et là pas besoin de recette, j’adore et je sais les préparer).

 

* A propos de médoc, je vous encourage à noter la recette de sirop de radis noir de Venezia, très efficace contre les toux sèches (je lui fais confiance les yeux fermés, ainsi qu’à Cerise qui le recommande, j’avoue ne pas l’avoir testé moi-même).

** (ne cherchez pas dans le texte, il n’y a pas de double astérisque) Pour une BD culinaire très sympa, faites un tour sur le blog de Guillaume Long, découvert pour l’occasion, dont j’adore le radis noir selon Barbara !

*** (pareil, ne cherchez pas) Ça y est, avec déjà 3 articles, j’ai ajouté le tag « cuisine ».

18 commentaires pour Je l’avais oublié celui-là…

  • janobrayarde

    J’ai testé le radis blanc râpé avec de la pomme également râpée, vinaigrette à l’huile de sésame.Doux mais pas beaucoup de goût.

    • J’ai vu une recette avec de la poire (j’en ai justement reçu hier), de l’aneth et de la coriandre, c’est probablement plus goûteux. Mais effectivement le râper si le goût ne me plaît pas est une idée.

  • « …qui ressemblent à des navets », mais ça ressemble à quoi des navets ? d:-)

  • Delphine :P

    Le « red meat », c’est du radis-pastèque en fait ?
    J’ai découvert ça il y a quelques paniers de cela, et j’a-do-re ! C’est vrai que c’est doux. L’intérieur est magnifique.
    Moi, je les avais seulement coupés en tranches très fines (à l’économe) en y parsemant un peu de sel. Pour l’apéro. Ça a eu beaucoup de succès !

    • Je pense que c’est la même chose en effet (je ne sais juste pas pourquoi les Paniers lui donnent deux noms différents ?). Je ne l’ai pas encore coupé, mais je comparerai avec ta photo !

  • mewezinn@gmail.com

    Pour le radis noir, je ne le mange que rape melange avec autre chose (pomme, carotte) et une vinaigrette bien assaisonnee.

    Pour les blettes, si tu as des idees de preparation, je veux bien que tu fasses un billet, parce que moi … beurk beurk beurk 😉 (et pourtant, pas de probleme pour les epinards).

    Pour les patidous, tu coupes en deux, tu enleves les graines et tu les fais a la vapeur ou au four (la face coupee contre le plat). Tu assaisonnes ensuite (sel, poivre, muscade par exemple, un peu de creme fraiche si tu manges de PLV et que tu aimes ca) et tu les manges a la petite cuillere. Si la peau est fine, tu pourras aussi la manger (donc laver les patidous avant). Perso, c’est une courge que j’aime beaucoup.

    • Pour les blettes, je fais très simple. Je les fais cuire comme les épinards, à la vapeur ou alors directement dans une sauteuse avec un fond d’eau s’il y a beaucoup de feuilles. Ensuite je mets de la crème ou je fais revenir à la poêle dans un peu d’huile d’olive et un peu d’ail. Basique, mais j’adore. Tu peux sinon les faire en tarte ou en gratin, avec une sauce au roquefort, mélangées à du riz…
      J’ai fait cuire mes patidous hier soir à la vapeur et ce soir elles passent au four avec du reblochon.

  • « et venant de nulle part… surgit le radis noir »
    Excellent ce blog !!
    le radis noir, je m’y fais, allant même à en prendre un en pique-nique, avec un peu de tartare d’algue tartiné dessus ( valable aussi pour les canapés) cuit c’est souvent quand il est trop mouligas pour être mangé frais, il passe discrètement dans la soupe.
    Pour le sirop, il faut qu’il soit frais, c’est impressionnant le jus que ça peut rendre, c’est efficace et en plus c’est BON !

    • Mouligas ? Un nouveau mot dans mon dictionnaire de Provencal ?

      Sinon j’ai fait une « reblochonade » à la poêle ce soir : échalotes, bacon, reblochon et courge patidou pré-cuite à la vapeur. Un frichti vraiment excellent et presque présentable !

  • C’est pas BON le radis noir !! Hélène à quand le radis bleu ! enfin un peu de TA peinture pour rechauffer le coeur en cette période bien morose ….

  • mewezinn@gmail.com

    Merci pour la recette des blettes : je suis generalement decouragee d’avance rien qu’a la perspective de faire subir un sort different aux cotes et au feuilles …

  • Je suis très intéressée par tes expériences culinaires parce que je ne sais jamais comment cuisiner les courges (et les radis noirs encore moins) 🙂

    • Finalement pour les courges je crois que je vais continuer à les pré-cuire à la vapeur dès réception (afin de pouvoir les découper facilement pour enlever les graines), puis de les utiliser à peu près comme des pommes de terre en essayant de varier les accompagnements et assaisonnements. A voir si j’en ai encore la semaine.

  • je ne connais pas ce radis, mais j’aime tester de nouveaux trucs, donc, si je tombe dessus, je vais essayer d’en cuisiner.
    J’aime bien ce post…
    Bonne journée

    • Je crois que je vais en faire d’autres sur mes découvertes, car je m’amuse comme une petite folle avec mes paniers bio plein de trucs que je n’ai jamais cuisiné 🙂

Répondre à Cristophe Annuler la réponse

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.