Pas à pas : la boîte d’Annaëlle – 1ère partie

Afin de répondre au commentaire de Clochette sur cet article, je vous présente un pas à pas pour la réalisation d’une boîte que je suis en train de faire pour ma nièce Annaëlle. Elle a 8 ans et adore les chevaux, le choix du papier est donc simple. Elle veut une grande boîte et une petite aussi. Comme elle m’a dit ça en me regardant réaliser la boîte à couture , je pense qu’elle veut certainement que ses deux boîtes s’emboîtent l’une dans l’autre.

Afin de faire quelque chose de nouveau pour moi, j’ai choisi de faire une boîte à double charnière, et une ou deux petites boîtes assorties.

Pour commencer, découpe du socle de la boîte :

  • un rectangle de 20 x 25 cm
  • deux côtés de 25 x 8,4 cm
  • deux côtés de 20,4 x 8,4 (on rajoute à la largeur de la boîte, les deux épaisseurs de carton)

A ce stade, on a seulement besoin d’un réglet, d’une règle de coupe, d’un crayon et d’un cutter (j’y rajoute, mais ce n’est pas forcément indispensable, une équerre pour vérifier les angles et une cale à poncer pour rectifier les bords car j’ai tendance à couper en biseau). Le carton est du carton spécial cartonnage de 2 mm d’épaisseur, en vente dans toutes les bonnes papeteries, mais on peut également utiliser des matériaux de récup, type calendrier.

cartonnage-008-boite-annaelle1.jpg width=

Deuxième étape : montage de la boîte. Il faut maintenant de la colle, du kraft gommé, un pinceau et un petit pot avec de l’eau. J’utilise de la colle à séchage rapide, car celle que j’ai s’applique directement avec l’embout, mais la colle appliquée au pinceau fin marche évidemment aussi bien. Le pinceau (j’utilise de vieux pinceaux trop usés pour la peinture à l’huile, d’où les manches surdimensionnés) et l’eau sont pour humidifier le kraft. cartonnage-008-boite-annaelle2.jpg

J’ai commencé par mettre 4 morceaux de kraft autour du socle, coupés en biseau au bout pour éviter les surépaisseurs de papier, puis collé les 4 côtés l’un après l’autre, en commençant par les deux côtés longs. Je ne sais pas s’il y a une technique infaillible pour ce montage. La première fois, j’ai collé tous les cartons puis j’ai mis le kraft à la fin, les fois suivantes j’ai collé un côté puis le kraft pour ce côté et ainsi de suite. Je crois que coller les 4 krafts d’abord est la technique qui me va le mieux.
L’objectif est que rien ne s’écroule pendant le montage et pour cela il faut des bords et des angles bien nets.
cartonnage-008-boite-annaelle3.jpg
cartonnage-008-boite-annaelle4.jpg

Une fois les quatre côtés collés entre eux, j’ai rabattu le kraft pour le coller sur les côtés de la boîte. A ce stade, la boîte est déjà solide, mais je préfère la renforcer en kraftant toutes les arrêtes, à l’intérieur et à l’extérieur. L’avantage est que cela permet aussi de cacher les petits défauts, par exemple des jours mal venus… cartonnage-008-boite-annaelle5.jpg

Il est très important de bien coller le kraft, notamment dans les angles, d’où l’intérêt d’un petit outil indispensable par la suite, j’ai nommé le plioir. Avec son air de rien, ce petit outil sert à bien appliquer le papier dans les jointures comme ici, à lisser le papier et faire glisser les surplus de colle, à plier le papier, bref, il est absolument irremplaçable. cartonnage-008-boite-annaelle6.jpg

Maintenant que le fond de la boîte est monté, l’étape suivante est l’habillage extérieur. J’ai commencé par découper deux morceaux de papier plastifié indéchirable et les coller sur les petits côtés pour faire les charnières (on ne sait jamais, si la boîte est un peu trop brutalement manipulée par de petites mains, il vaut mieux que ce soit solide), celles-ci seront ensuite recouvertes du papier choisi après avoir été légèrement poncées.

  • deux charnières de 19,6 x 16

Ensuite, j’ai habillé le tour de la boîte en le bullant, c’est à dire en habillant chacun des côtés d’une carte bulle (cartonnette blanche ou bristol) pour cacher toutes les surépaisseurs et irrégularités, et en recouvrant cette cartonnette du papier choisi. Comme j’ai pris un papier à raccord, j’ai procédé en faisant 2 côtés d’un seul tenant, pour limiter les chutes (si le papier est assez large pour entourer toute la boîte d’un seul tenant c’est encore mieux).

  • deux cartonnettes de 25,4 x 8,4 cm (vérifier les mesures exactes de chacun des côtés)
  • deux cartonnettes de 20,4 x 8,4 cm (idem)
  • deux bandes de papier de 49,8 x 10,4 cm
Pour chaque morceau de cartonnette, bien vérifier les mesures exactes sur la boîte (je me suis déjà retrouvée avec des morceaux trop petits ou trop grands, maintenant je préfère tout remesurer et revérifier).

Pour le papier, rajouter 1 cm en haut et en bas afin de le remborder (c’est à dire de replier et coller du papier sous et à l’intérieur de la boîte) et 2 cm à gauche et à droite. Lorsque l’intérieur et le dessous seront à leur tour habillés, ces rembords seront bien sûr cachés, mais tous les angles et toutes les arrêtes seront parfaitement recouverts.

cartonnage-008-boite-annaelle7.jpg

La difficulté ici est de faire des angles bien nets. J’en parlerai plus précisément dans un prochain article, même si j’ai moi-même encore quelques progrès à faire…

1 commentaire pour Pas à pas : la boîte d’Annaëlle – 1ère partie

  • Sur mon ancien blog

    Merci pour ce début de tuto !
    Commentaire n°1 posté par meriam le 04/05/2007 à 10h40

    merci, merci infiniment pour ce très détaillé tuto
    Commentaire n°2 posté par Dame Maryse de Paris le 04/05/2007 à 11h08

    Très joli! Vivement la suite…
    Commentaire n°3 posté par Prudence le 04/05/2007 à 19h40

    y a plus qu’à … je saurai où regarder quand je me lmancerai dans les boutes… merci hélène
    Commentaire n°4 posté par venezia le 07/05/2007 à 16h11

    pas les boutes… les boites… venezia, relis-toi avant de poster
    Commentaire n°5 posté par venezia le 07/05/2007 à 16h11

Laisser un commentaire

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.