Montrouge

Après la Tour Eiffel, petit changement de décor.

Pour cette première sortie croquis organisée par l’association A l’Encre du Toit le 11 novembre dernier, il faisait bien gris et il a même un peu bruiné. Nous sommes restés à Montrouge, avec son Beffroi et sa place Cresp récemment remaniée pour l’arrivée du métro. Bel exemple de l’architecture des années 1930.


 

Ce n’est pas du carnet de voyage mais de vraies aquarelles. La prochaine fois je ferai plus rapide et plus léger.

Qu’en pensez-vous ?

4 commentaires pour Montrouge

  • myrtille16

    bonjour, ce qui me gène c’est cette barrière ou un pont ??????????? sinon je ne connais pas le quartier mais c’est très rouge…………….

    • Très très rouge en effet, c’est de la brique.
      Pour cette « barrière » tu as raison. Il s’agit d’une arcade, en brique donc, qui a été conçue par la ville pour « fermer » la place, avec quelques commerces au RDC. Cette construction a fait l’objet d’une vraie polémique car non seulement il n’y a pas eu d’appel à projets, mais aussi parce qu’elle a créé une barrière physique entre les quartiers de HLM et le centre ville et la mairie (la vue est celles depuis les marches de la mairie).

  • volsul

    Est ce pour cela que ce quartier s’appelle MONTROUGE parce qu’il est contruit en majorité avec des briques ?

    • En fait, il n’y a que quelques bâtiments en brique (le Beffroi et l’arcade de la place centrale, un groupe scolaire, un bureau de poste…) tous datant des années 1930, le reste de la ville est en pierre ou crépi.
      Le nom de Montrouge date au moins du XIIème siècle, en latin « Rubeo Monte ». L’origine n’est pas certaine : certains parle d’un seigneur dit le Rouge à cause de sa chevelure, d’autres que Montrouge est sur un plateau et que la terre du sol est par endroit rougeâtre. Et ce n’est pas une « banlieue rouge » non plus, Montrouge n’a jamais eu de municipalité communiste.
      Voilà ce que j’en sais ;-)

Laisser un commentaire