Guggenheim Bilbao Museoa

J’ai donc fait un petit break printanier à Bilbao. Deux jours et deux demi-journées dans cette ville que j’ai bien aimée. Le passé industriel reste bien visible, mais la ville a pris un beau tournant architectural vers le 3ème millénaire : le musée Guggenheim bien sûr, les quais rénovés et transformés en promenade sur des kilomètres, des passerelles, des ascenseurs et des bancs un peu partout… Bref une ville plutôt agréable pour le piéton qui flâne au printemps. Un bon break avant de retrouver la grisaille et la pluie parisienne au retour (un véritable déluge, même).

L’architecture du musée est vraiment fascinante, même si les expos en cours m’ont laissé assez indifférente – comme la plupart des musées d’art contemporain d’ailleurs – avec toutefois la découverte de quelques tableaux de Georg Baselitz. Les façades recouvertes de titane changent de couleur avec le ciel, c’est une vision à chaque fois différente selon l’heure de la journée et la météo. C’est rond, chaud, doux, soyeux même, irréel. L’intérieur est aussi déconstruit que l’extérieur, on se demande à la fois comment cette « sculpture » est sortie de l’imagination de Franck Gehry et comment le bâtiment peut tenir debout *.

J’ai passé de longs moments en pure contemplation !

 

 

 

 

 

 

* Pour mieux comprendre, je vous recommande le reportage du National Geographic sur la construction du musée, vraiment très intéressant malgré quelques longueurs.

Et pour en voir plus sur Bilbao, il y a plusieurs films sur le site de l’office de tourisme du Pays Basque.

 

9 commentaires pour Guggenheim Bilbao Museoa

Répondre à Cristophe Annuler la réponse

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.