Retour de vacances : Shanghai c’est fini

Shanghai, c’est fini,
Mais je crois bien
Que j’y retournerai un jour.


7ème et dernier article de la « saga » Shanghai, interrompue par les fêtes et le résumé d’un Nouvel An en Islande. Avec dans l’ordre chronologique :

  1. Retour de vacances : indice n°1 (les pavillons asiatiques)
  2. Retour de vacances : série n°2 (les pavillons européens)
  3. Retour de vacances : et de 3 (l’Afrique)
  4. Retour de vacances : quatrième (les Amériques)
  5. Retour de vacances : et la France dans tout ça ?
  6. Retour de vacances : et à l’intérieur ?

 

Alors, oui, comme je l’ai déjà dit en réponse à l’un des commentaires des articles précédents, c’est un voyage qui valait le coup.

Pour l’expo, malgré la foule (ou à cause d’elle d’ailleurs), qui confirme l’engouement de la Chine et des chinois pour le monde extérieur où la grande majorité ne mettra jamais les pieds, leur sens de l’organisation et leur ambition de faire (et d’être) toujours mieux et plus grand.

Pour la ville de Shanghai que j’ai redécouverte, avec toutes les évolutions réalisées pendant ces 5 années-lumières. Le Bund rénové, Pudong où les tours ont poussé comme des champignons, le paradoxe des chaînes américaines et européennes, des boutiques de luxe à tous les coins de rue, à deux pas de Lilongs (en sursis) rarement rénovés.

Pour les quelques jours autour de Shanghai, à Hangzhou, Suzhou et surtout dans le village de Zhuge, hors des sentiers touristiques. Incroyable mélange de tradition et de modernité.

Pour la découverte de la scène artistique, notamment le M50 à Moganshan Lu.

Bien sûr, depuis mon retour, j’ai dévoré tous les romans de Qiu Xiaolong, plusieurs livres et essais sur la Chine, des journaux et des blogs (pour ceux qui passent la censure)… La vie quotidienne de la majorité de la population n’est évidemment pas du tout celle que le touriste étranger perçoit, j’en ai plus que jamais conscience, mais néanmoins cette ville commence à exercer une véritable fascination sur moi.

 

Shanghai, c’est fini,
Mais je crois bien
Que j’y retournerai un jour.

 

8 commentaires pour Retour de vacances : Shanghai c’est fini

Répondre à Thérèse Annuler la réponse

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.